À savoir impérativement avant de faire une greffe de barbe

Si vous trouvez votre barbe trop fine, mal dessinée ou clairsemée, la greffe de barbe est la solution qu’il vous faut. Il s’agit d’une procédure chirurgicale permettant de densifier la pilosité sur certaines zones du visage, dont la partie inférieure des joues, le menton et la moustache. Voici les points essentiels à connaître avant de prendre une décision.

La greffe de barbe, c’est quoi ?

Cette intervention chirurgicale consiste à transplanter des follicules pileux d’une partie du corps, souvent l’arrière du cuir chevelu, vers la zone de la barbe. À l’heure actuelle, beaucoup d’hommes vont en Turquie pour faire une greffe de barbe, car il est plus facile de trouver un chirurgien compétent au meilleur prix dans ce pays. Quoi qu’il en soit, le processus commence toujours par une consultation avec le praticien, qui évalue la barbe existante afin de déterminer le nombre de greffons nécessaires selon vos attentes.

A lire aussi : Pourquoi acheter des vêtements streetwear ?

Le chirurgien plasticien identifie ensuite la zone donneuse et crée un plan de traitement personnalisé. Après le prélèvement, les greffons sont implantés dans la zone cible, généralement sous anesthésie locale. Le placement précis des implants est essentiel pour obtenir un résultat naturel. Le chirurgien suit le plan préétabli pour s’assurer que la barbe greffée à l’apparence, la densité et l’orientation souhaitées.

Quelle technique de greffe de barbe choisir ?

Il existe différentes techniques pour réaliser une greffe de barbe, mais la FUT (Follicular Unit Transplantation) et la FUE (Follicular Unit Extraction) sont les plus courantes. Également appelée la technique de la bandelette, La FUT consiste à retirer une bande de tissu capillaire de l’arrière du cuir chevelu qui est ensuite divisée en unités folliculaires individuelles à implanter dans la zone receveuse. Le souci avec cette méthode est qu’elle laisse toujours une cicatrice linéaire peu esthétique sur la zone donneuse.

A lire aussi : Comment faire une coupe de cheveux pour les hommes ?

Il vaut mieux privilégier la FUE, une technique moderne qui implique de prélever les follicules pileux individuellement à l’aide de micro-outils spéciaux. Ces greffons sont alors transplantés un par un dans la zone prédéfinie du visage. Cette méthode ne laisse que de minuscules cicatrices ponctuelles qui finissent par disparaître avec le temps. En plus, l’opération est moins invasive et nécessite moins de temps de récupération.

Pourquoi faire une greffe de barbe en Turquie ?

La Turquie est devenue en quelques décennies la capitale mondiale de la chirurgie esthétique. Pour cause, ses chirurgiens plasticiens figurent parmi les meilleurs. Ils sont qualifiés et habitués à réaliser avec brio diverses procédures, dont la greffe de barbe. De plus, ils utilisent des technologies et des équipements hautement performants tout en respectant des normes d’hygiène très strictes. En même temps, les cliniques turques proposent des tarifs abordables incluant des services annexes.

Alors que le prix d’une greffe de barbe complète va notamment de 8 000 € à 15 000 € dans d’autres pays tels que la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni et les USA, elle coûte seulement à partir de 2 400 € en Turquie. À ce prix, vous pouvez bénéficier d’un forfait FUE tout-inclus comprenant la consultation et l’opération, mais aussi votre hébergement dans un hôtel, le transfert VIP, le traitement PRP, les soins post-opératoires, etc.

vous pourriez aussi aimer