Chez l’enfant, et depuis la nuit des temps, la musique existe sous plusieurs formes : un objet en métal frappé par un autre en bois, le vol et le désaccordage méthodique du crincrin de tonton, les actes de violence gratuite sur le piano familial… Parents, il est temps de leur apporter des outils structurants. La technologie est la meilleure amie de nos tympans. Nous avions déjà évoqué la plaie de traverser la ville pour leur faire apprendre le solfège, voici donc trois applications qui initieront dès le plus jeune âge votre descendance aux joies de la création musicale.

Kapu Bloom Tunes

kapubloomtunes
Grosse dose de relaxation avec Kapu Bloom Tunes, application qui allie art et musique. En effet, l’enfant va peindre une graine enterrée dans la terre. Lorsque le tout germe et fait naître une fleur, cette dernière chantera la mélodie. Un vrai moment de grâce et de fun, que demander de plus. Idéal pour les petits-bouts de 3 à 5 ans.

Easy Music

easymusic
Destiné aux kids à partir de 5 ans, l’application Easy Music leur apprend les bases de la théorie musicale. Grâce à de sympathiques bêbêtes, ils reconnaîtront vite les principes de notes, mélodies et rythme. Une fois ces principes compris, l’enfant composera son premier morceau sur un piano arc-en-ciel à en rendre jalouse une licorne rockstar. Génial et disponible ici.

Loopimal

loopimal
Notre chouchou. Cette merveille d’application imaginée par Yatatoy aurait pu s’appeler « mon premier séquenceur » mais c’était trop technique (et pas rigolo). Les animaux sont utilisés comme des instruments de musique. L’enfant fait glisser dans une timeline des formes afin d’assembler des sons et autres mouvements de danse. Addictif et monstrueusement cute. De 6 à 8 ans.

Bonus « et si on dansait » : Toca Dance

tocadance
Toca, pas Soca. S’il est bien question de danse ici, elle n’est en rien suggestive et moite. Toca Dance c’est le fun à l’état pur. Le minot contrôle à l’écran les mouvements de plusieurs personnages (customisables à souhait) sur de la musique méchamment actuelle. Le plus : il peut sauvegarder ces exploits chorégraphiques. On achète.

NOTES : Toutes ces applications sont disponibles sur Android également.

Commentaires

messages