Et si, pour Noël, on abonnait les enfants au Progrès ? Début décembre, le quotidien le plus célèbre (et ancien) de Lyon a lancé son édition destinée aux chicos et chicas. Exclusivement disponible sur tablette, leur média chouchou, celui d’aujourd’hui.

Ludique et bien pensée, le Progrès des Enfants se décline en trois versions, trois niveaux de lecture : CE1-CE2 (quasiment plus des bébés), CM1-CM2 (j’suis trop autonome intellectuellement t’as vu)et pour finir 6e-5e (c’est pas un bouton sur ton menton ?). Et force est de constater qu’on ne prend pas les enfants pour des idiots – ce qui est tentant parfois, concédons-le.

Cette mouture colorée et pédagogique du quotidien est un vrai journal : une édition nouvelle tous les jours après avertissement par newsletter à 17 heures aux abonné(e)s, cinq sujets d’actualités brûlants ou plus légers nationaux, internationaux, régionaux… Comme les grands, à quelques différences près : l’ajout d’infographies souvent fun, des vidéos explicatives, une fonction « on lit à ta place et on t’explique les mots pas évidents » ou encore l’option « on discute avec la rédaction ». Hyper bien.

Il suffit d’un clic pour passer tout le bazar en anglais, permettant ainsi aux kids de parfaire leur maîtrise de la langue de Shakespeare. Vraiment hyper bien. Immense plus de l’application mobile : si l’actualité est vraiment trop angoissante, les parents auront à leur disposition des conseils dispensés par un psychologue qui aide à trouver les mots.

Parce que les enfants ont aussi le droit de savoir qui est cette grande blonde à la voix rauque qui fait frémir d’horreur papa, pourquoi on tousse quand on se balade dans les rues des grandes villes, comment ça fonctionne une ruche, pourquoi il reste pas François il était gentil…

Gratuit les 15 premiers jours (pas folle la guêpe), l’abonnement coûte par la suite 1 euros par mois (pendant deux mois) puis 4,99 euros. A l’année, 49,99 euros. Plus l’explication ici.

Téléchargez l’application sur Google Play et iTunes.

Commentaires

messages