On savait que Disney avait une légère tendance à édulcorer les histoires légendaires. Leurs versions originales empêcheront vos gosses de dormir. Non, ils ne vécurent pas forcément heureux et n’eurent pas vraiment d’enfants.

Il était une fois « ah ouais quand même ». Sorti en 1937, Blanche Neige des studios Disney n’est pas l’histoire la plus gaie du monde – mais arrive malgré tout à avoir un épilogue heureux. Le texte original ? C’est une autre paire de manches. Ecrit par les frangins Grimm (Jakob et Wilhelm) et publié dans le recueil Contes d’enfants et du foyer en 1812, la vraie histoire de Blanche Neige (Schneewittchen) peut faire pleurer d’effroi n’importe quel gamin. Vous savez ce qu’ils vous restent à faire pour briser leur rêve d’enfant : leur lire la vraie histoire de Blanche Neige.

Déjà la naissance de la Belle. La reine meurt en couche en mettant au monde Blanche. Trois gouttes de son sang tombe dans la neige. Et hop, pas besoin d’ouvrir le dictionnaire des prénoms édition 1812 pour trouver un petit nom à l’orpheline. Et nul besoin d’avoir des années de psycho dans les pattes pour entrevoir un évident (et troublant) écho à la puberté.

les sept nains
Harcelée par une nouvelle belle-mère particulièrement jalouse, la princesse s’enfuit. Vous croyez qu’elle a vraiment trouvé réfuge chez sept besogneux célibataires de petite taille ? Mes genoux : pour « profiter » de leur hospitalité, Blanche Neige devient leur domestique. AH LA GÉNÉROSITÉ.

Esclavagisme, meurtre et torture

L’houleuse relation fille / belle-mère. La Reine Sorcière apprend que sa belle fille est encore en vie. Parlons des trois tentatives d’homicide. Oui, par trois fois, Blanche a failli se faire dessouder par la Queen Bitch. Par pendaison à l’aide de nœuds de dentelle. Avec un peigne empoisonné et – pour finir – la fameuse pomme. Cette dernière tentative ne la tuera pas mais la rendra inconsciente. Etat cathartique dont elle ne sortira pas grâce à un baiser de son bien aimé… mais à cause d’un accident de la route.

la pomme de blanche neige
Alors que les nains ramenaient la Belle au château (enfermée dans un cercueil de cristal), leur calèche bute sur une racine. Le sarcophage tombe du véhicule et Blanche recrache la pomme coincée dans sa gorge. TU NOUS ENTENDS LE GLAMOUR ?

Épilogue. Et la vilaine Belle Maman dans tout ça ? Dans le film adapté du conte des Frères Grimm, elle casse sa pipe « accidentellement ». Quand même bien aidée par nos amis les Nains qui l’acculent au bord d’une falaise avant qu’un éclair finisse le boulot du gang. En réalité, le Prince, devenu Roi entre-temps, lui fait fabriquer des souliers en fer. Puis, en guise de châtiment, ces chaussures sont chauffées à blanc. Il ordonne à son ex-belle mère de les mettre et de danser jusqu’à ce mort s’en suive.

haters gonna hate
ALLEZ, BONNE NUIT LES PETITS.

Maintenez-les dans la douceur ouatée de chez Disney avec le DVD.

Ou faites-leur affronter l’âpre réalité de ce monde qui ne cherchera qu’à les digérer sur la chaussée de leurs illusions d’enfants perdus avec le livre.

Commentaires

messages