Problème majeur du parent qui offre à son enfant des jouets électriques : les piles. Les américains de ToyLabs ont trouvé la solution, une solution quasi-inépuisable : l’énergie solaire. C’est oui. Un grand oui.

Toi même tu sais lecteur/lectrice (oui, on se tutoie, on est plus à ça près) : on aime bien planer chez Monsieur Simon. En témoigne notre amour inconditionnel pour les avions en papier et notre ardent désir de ne plus jamais en rater. Oui, chez Monsieur Simon, le bilan carbone, c’est quelque chose d’important. Car nous souhaitons laisser à nos enfants un monde meilleur, un monde plus beau, plus sain [des violonistes commencent à jouer de la musique derrière vous, ne vous retournez pas], un monde où chacun pourra f… Vous avez compris.

Notre dernier coup de cœur en date ? The Volta Flyer, le premier kit de construction d’un mini-avion… fonctionnant à l’énergie solaire. Super léger, écolo-rigolo, facile à construire (20 minutes suffisent) et rechargeable archi-simplement (90 secondes au soleil et hop, tout le monde à bord). Parfait. Rien à dire.

Ce n’est d’ailleurs pas un coup d’essai pour l’entreprise américaine ToyLabs qui avait déjà créé quelques années auparavant The Volta Racer, la voiture en kit utilisant la même source d’énergie quasi inépuisable. Pour seulement 40 U.S. $.

toylabs volta racer voiture énergie solaire
Au-delà de cette poésie technologique, de cette initiation en douceur à l’art délicat du making et de la science abordable, ToyLabs résout un problème majeur pour tout parent qui offre à sa progéniture des véhicules électriques : « mais put$%* de b%#@$£ &§% (oui, je sais, c’est vulgaire), y’a déjà plus de £%µ§# de piles ». Chapeau bas les mecs.

Commentaires

messages