Comment réconcilier musicalement une famille ? Surtout lorsque la marmaille réclame pour la soixantième fois consécutive la même chanson (et vous savez de quels artistes je parle – ne détournez pas le regard). Monsieur Simon est allé demander au musicien électronique internationalement reconnu The Toxic Avenger (de son vrai nom Simon Delacroix, coïncidence ?) de nous apporter des éléments de réponse. En somme, de la musique qui fasse autant vibrer enfants et parents. À ce périlleux jeu, il s’en sort haut la main. Même si le musicien concède qu’il est « difficile de faire une playlist de musique électronique pour enfants, ou disons de façon élargie de la musique qui fait danser. Ce n’est pas simple de trouver l’équilibre entre facilité d’accès et exigence ». Il s’en est sorti comme un chef en alternant électro discoïde, madeleine de Proust, sourire groovy et nostalgique.

Le Tone – Joli Dragon : « Je ne sais même pas si j’ai vraiment besoin d’expliquer ce choix. ».

Mirwais – Naive Song : « J’adore Mirwais Et j’adorais Taxi Girl ! Il se fait beaucoup trop rare, et cet album est génial de bout en bout, vraiment en avance sur son temps quand il est sorti ».

Trans Volta – Disco Computer : « J’aime la naïveté des morceaux de ce genre, ceux qui sont sortis bien avant que les synthés soient démocratisés et se retrouvent partout. J’ai le sentiment d’entendre un type qui s’amuse à jouer au robot ! ».

Jean-Jacques Perrey – E.V.A. : « Sorti en 1970, ce titre est cousin, à bien des égard, avec Messe pour le temps présent de Pierre Henry. Il représente à mes yeux tout ce que la France avait de plus pop il y a quasiment 50 ans maintenant ! ».

Didier Marouani – Temps X : « Tout les gens qui ont 30 ans et plus se rappellent sûrement avec émotion de cette émission qui était mi-effrayante mi-fascinante ! ».

Joubert Singers – Stand on the World : « Des enfants qui chantent pour une playlist pour enfants. Logique, non ? » CQFD.

Pierre Édouard – à mon âge déjà fatigué : « Jusqu’à présent introuvable, ce morceau vient d’être réédité sur une compilation sortie chez Born Bad Record il y a quelques mois. Il se raconte que ce morceau serait un des premiers rap en français ».

Cashmere Cat – Mirror Maru : « Parce que c’est tout doux ! ».

Tom Tom Club – Genius of love : « Si j’avais été un élève new-yorkais dans les années 80, j’aurai probablement chanté ça dans la cour ! ».

Michael Mc Donald – I keep forgettin’ : « Bon ok, sur ce coup, je triche un peu, ça n’est pas vraiment de la musique pour danser (NDRL : quoique) mais HEY, cette version-là est moins violente que la version samplée, pour vos enfants, bordel ! (NDRL : Regulate de Warren G) ».

Et The Toxic Avenger dans tout ça ? Trois ans après son dernier disque Romance and Cigarettes inspiré par ses « souvenirs de gosse sur la route des vacances », The Toxic Avenger a propulsé le 12 février dernier son troisième album studio baptisé ☰. Les singles Over Me et Mob laissent entrevoir des émotions en montagnes russes et une musique ambitieuse. www.thetoxicavenger.tv

Commentaires

messages